FANDOM


Le sancteforge est un métal exceptionnellement léger et flexible, hautement recherché par les paladins et templiers en tout genre. D'après certaines légendes, le métal serait formé lorsqu'il serait touché par la Sainte Lumière. Logiquement, le métal aurait donc pour but d'être utilisé contre les forces du mal. Bien que la vérité à ce propos ne soit pas connu, le sancteforge semble définitivement béni par une puissance divine, bien qu'elle ne soit pas spécifiquement bénéfique ou maléfique. Même les démons sont connus pour utiliser le métal, bien souvent comme moquerie de leurs adversaires.

Le minerai de sancteforge est rarement trouvé dans les profondeurs de la terre. Plutôt, il apparaît en grappes de métal qui trouvent leur chemin vers la surface durant des tremblements de terre ou des éruptions. Parfois, le minerai remonte sous forme liquide bouillonnante depuis des courants souterrains ou des poches de gaz ayant éclaté dans les marais ou les landes. Des dépôts ont pu être aperçus sur tout Azeroth, mais sont le plus communément trouvés au marécage d'Âprefange, Désolace et la Gorge des Vents Brûlants.

Les objets forgées en sancteforge son douteusement brillants. Ils luisent vivement lorsque exposés à de la lumière naturelle, et semblent émettre une radiance surnaturelle lorsque exposés à la pleine lumière du soleil. Même lorsqu'ils sont sales ou poussiéreux, ils semblent encore faits pour des rois. Forger du métal de sancteforge demande un environnement exceptionnellement propre, presque comme si le matériau attendait à ce qu'il soit manipulé d'une manière qui sied à son statut divin. Le minerai doit aussi être complètement purifié, ou l'objet résultant se fracturera immédiatement partout où se trouvera une impureté. La plupart des forgerons n'ont alors tout simplement pas la patience de travailler sur un matériau avec un tel tempérament.

Les armes forgées en sancteforge absorbent la lumière ambiante et la retransmettent en une luisance surnaturelle, produisant une lumière égale à celle d'une torche en permanence, à l'exception de lorsqu'elle se trouve dans une obscurité absolument totale. De même, elles sont spécialement adaptées à la transmission d'énergie divine.