FANDOM


"Par ce serment, je m'engage à mener une croisade contre le mal, qu'il soit homme, qu'il soit bête, qu'il soit orc ou qu'il soit démon. Là où le mal ira, j'irai, là où le mal frappera, je soignerais. Là où le mal ira rependre la peur, j'irais donner l'espoir. Là où le mal ira semer le chaos, j'apporterai l'ordre.

Et par ce serment, je jure de semer la Lumière dans les ténèbres, et ce jusqu'à ma mort, et peut-être au delà. Car je sais que je ne serais pas là je jour où le dernier hérétique embrassera le dernier tranchant d'une épée sanctifiée, mais je me battrais pour que ce jour arrive au plus vite.

Et par ce serment, je jure de donner l'espoir et le bonheur aux esprits dans le besoin. Car je sais que je ne serai pas là le jour où le dernier malheureux retrouvera le sourire en attrapant la main tendue un prêtre bienveillant, mais je ferai ce que je pourrais pour que ce jour arrive au plus vite.

Et par ce serment, je m'efforcerai de rendre le monde et les âmes qui m'entourent meilleurs. Si par ma parole ou mes actes, je peux faire changer les esprits touchés par le mal, je le ferai, et si je peux montrer la voie à suivre afin que lorsque je tomberais, deux nouveaux héros prennent ma place, je serais heureux de me sacrifier pour la Lumière.

Esarus Thar no'Darador, et par ce serment, je pars en mission."

-Serment d'intronisation à l'ordre, prononcé par Lethan.

Background :

Pour des raison d'immersions, le background ne sera pas affiché en entier, mais il sera peut-être dévoilé plus tard. Cependant, il est probable que j'ajoute les liens d'histoires ou de résumés d'évènements que j'aurais écris.

Apparence :

Lethan est un homme assez grand, de par ses origines noble, il avoisinerait les 1M90, pour une ossature épaisse et une musculature développée, pour sur, il descend d'une lignée de seigneurs. Sa peau est d'une couleur très claire, voir pâle, tandis que ses cheveux et les poil qui parsèment son corps sont d'une couleur noire sombre, sa pilosité est d'ailleurs très développée, que ce soit sur les bras, le torse ou les jambes, et même le dos. Voir trop, pouvant provoquer une chaleur supplémentaire et indésirable dans certaines situations.

Le visage de cet humain est aussi clair que le reste de son corps, tandis que son crâne est couvert d'une chevelure descendant généralement jusqu'à la nuque, et sont coupés sans plus de soins au même titre que sa barbe mal taillée. Il n'est pas aussi propre que la plupart des nobles, étant combattant. Il n'a pas souvent l'occasion de se laver comme il se doit, se décrassant généralement dans des rivières où des chutes d'eau proche. Ses yeux sont d'un vert émeraude, contrastant plutôt bien avec le reste de sa tête. L'on remarque aussi son nez atypique, le nez normand. Un peu plus long que la plupart des nez, droit si ce n'est un petit renforcement osseux à un centimètre du début du nez, difficilement remarquable mais donnant tout de même plus de résistance à ce nez.

Son corps est marqué à plusieurs endroits par des cicatrices, des traces de coups voir de brûlures, mais rien qui n'ait l'air de pouvoir arrêter le chevalier. Ces traces ne sont pas vraiment visibles puisqu'il porte généralement un équipement adapté au voyage comme à la guerre. Il est possible de voir Lethan dans une armure de cuir et de maille, plutôt légère, mais aussi dans une armure de plaques, dans des teintes grises ou brunes, ne se voulant pas porter ni le blanc de la pureté ni le doré de la richesse.Il peut également être vu arborant un manteau long brun, sous lequel se trouve une armure de plaques.

Lethan2

Lethan, armé d'une épée et d'un bouclier, pris en embucade dans les terres d'Arathie par les pillards du syndicat.

Mentalité :

Respect : 

Lethan est avant tout quelqu'un de respectueux, il n'offense personne tant que ce n'est pas nécessaire et ne cherche en aucun cas à nuir au bonheur. Il respecte la connexion de chacun avec le monde et le tentera jamais de la dégrader sans bonne raison. Son respect pour autruis le pousse à s'adresser à un paysan de la même manière que si il parlait à un noble chevalier. Il juge avant tout sur l'âme des personnes.

Cette vertu va bien entendu à double sens et il cherche à ce que ce respect ne soit pas dans un sens unique. Son respect ne doit pas le tirer vers la lacheté ou le mal. Il faut respecter ceux qui nous entourent, mais savoir fixer des barrières et ne pas laisser quelqu'un faire le mal ou ne pas lui dire la vérité par respect pour lui. 

Tenacité :

La tenacité est une vertue tout aussi importante chez ce paladin, bien qu'elle puisse être dure à comprendre, c'est pourtant par celle-ci que le chevalier saint avance. Lumstir reste tenace quand à ses objectifs. La tenacité fait qu'il persévère au quotidien, il persévère vers quelque-chose de meilleur, pour la lumière, les autres êtres et le monde pour lequel il se bat.

Comme le respect, la ténacité doit être maîtrisée et le paladin doit veiller à ne pas plonger dans l'excès de zèle.

Compassion :

La compassion est la vertu la plus dure à comprendre, mais aussi la plus dangereuse. Le paladin doit faire preuve de compassion à l'égard de ceux qui l'entourent, se voulant ainsi sauveur et bon esprit, pour transmettre sa bonté aux autres. Se voulant guérisseur face au mal qui étend son ombre.

Sa compassion n'est cependant pas déséquilibrée, et il sait que cette vertu ne doit pas être mal appliquée, sous risque de plonger dans un sentimentalisme aveugle. Cette vertu est à double tranchant car elle peut très bien permettre d'accomplir un bien immense, mais aussi de faire plonger un paladin dans un aveuglement sentimental à la manière du prince Arthas.

"Notre idéal exclut la vengeance, si la passion éveille en nous le gout du sang, nous nous ravalerons au rang même des orcs."

-Uther, le porteur de lumière.

Autres considèrations :

Lethan sait respecter les autres croyances, tant qu'elles ne sont pas orientées vers le mal ou l'hérésie. Cependant, il s'interdit de porter des armes enchantées, ne voulant remettre sa vie qu'entre les mains de la Lumière, et non pas des éléments ou de la forêts. Il est méfiant au sujet des arcanes, de ce qu'il sait, cette magie est relativement instable et attire les démons vers Azeroth. Bien qu'il soit donc méfiant des arcanes, il n'est pas hostile à tout les mage, tant qu'ils savent contrôler leur pouvoir.

Quand aux démons, ils sont pour lui le mal sous forme physique, ceux-ci n'ayant apporté que la haine et le chaos. Par extension, il se veut lutter contre les utilisateurs de magie noire et contre leurs sombres créations.

Les morts-vivants sont pour lui une création maléfique, ils sont faits d'os et de chair pourris, retenus ensemble par la magie noire, le tout lié à une âme torturée. Il ne se veut pas vengeur mais libérateur des morts-vivants, personne ne choisit d'être mort-vivant, à moins d'être le pire des hérétiques. Par compassion non-seulement pour les gens qui seront sauvés en tuant le non-mort, mais aussi pour le non-mort lui-même, Lethan se fixe pour objectif de libérer ces êtres maudits.

Seulement, pas tout les non-morts n'ont été victime de leur sort. Ceux que l'on appelle les réprouvés sont libres de leurs actes, mais choisissent de ne pas ôter leur malédiction alors qu'ils peuvent se tuer. Le réprouvé est pour lui un hérétique, et le temps lui a donné raison, selon lui, puisque les réprouvé utilisent la peste et la nécromancie. D'autant plus, ils ont trahis a deux reprises l'alliance. Pour Lethan, cela et un signe que le mort-vivant finit inlassablement par retourner à sa nature, et à sa fonction de base qui est de faire le mal. Il prend appui sur la trahison de la lame d'ébène et l'attaque de la chapelle de l'espoir de Lumière, dans laquelle il se trouvait quand Mograine et ses sbires ont tenté de profaner le lieux.

Affiliations :

L'alliance :

Lethan est avant tout un homme de Lordaeron, il est né Homme de l'Alliance, et mourra surement en tant qu'Homme de l'Alliance. Cette Alliance a une grande importance pour lui, car elle a non-seulement une place importance dans l'histoire de sa nation, mais elle est aussi selon lui le seul rempart des races alliées contre le mal qui voudra toujours dévorer Azeroth. Il est quelqu'un de très loyaliste, d'autant plus que depuis la mort du Roi Varian Wrynn, le prince Anduin est sur le trône, symbolisant à la fois la royauté de l'autorité cléricale.

La Sainte Eglise de la Lumière :

Homme de foi et dévot déterminé, Lethan est membre de l'église de la Lumière, et fils d'un chevalier de l'église. La famille Latharion a toujours été proche de l'église et Lethan n'y fait pas exception. L'église de la Lumière est le clergé de la Lumière, et l'humain applique ses règles à la lettre.

La Main d'Argent :

La Main d'Argent est un ordre militaro-religieux, ces guerriers allient donc la foi des prêtres et leurs pouvoirs divins, avec la force et le courage et chevaliers, en gardant la noblesse de coeur de ces deux-là. L'ordre servit donc l'Alliance puisqu'il était une branche de l'église de la Lumière. Mais étant chevalier de la Main d'Argent, Lethan a du participer à l'adhésion des autres ordres dans le siens, décision qu'il conçoit comme une hérésie et une insulte à l'ordre. Pour lui, les chevaliers de la Main d'Argent n'ont rien à faire avec les chevaliers et sang qui ne sont que des rivaux de l'église, des hérétiques et les taurens qui sont plus des druides armés qu'autre chose.

La Voix de Faol :

La Voix de Faol est un ordre secret, servant de branche inquisitoriale et punitive à certains hauts-membres de l'église. L'ordre a pour but d'évangéliser les païens, de reconduire les criminels vers la Lumière et de blâmer par l'épée ceux qui refusent la rédemption. Ils doivent traquer aussi l'hérésie à l'intérieur de la société, et c'est pourquoi l'ordre reste secret, puisqu'il traque non-seulement les hérétiques dans l'armée, la noblesse et le peuple, mais aussi dans le clergé lui-même afin d'éviter que certains dévient des règles sacrées, ou que de nouveaux initiés du mal infiltrent l'ordre, comme ce fut le cas de Benedictus.

Objets notables :

-Sanctelame, son héritage de famille, une épée à deux mains en Sancteforge.

- Angalor, son marteau de guerre en acier, initialement tenu à une main, mais peut aussi être tenu avec les deux.

-Le Libram de son père, maintenant décédé.

-Une épée longue à une main en acier, trouvée dans un camp de gnolls. Elle était complétement usée et écrasée, mais une jeune forgeronne, Elise Maréchal, est parvenue à la réparer.

-Ce qu'il reste de l'ancien écu de son père, qui est maintenant un tas de planche peintes en bleu, bardées par un métal cogné et abimé.

Divers :

Thèmes :

-Thème principal : (Est IRP Le chant des seigneurs, en commun archaïque)

-Thème de voyage

-Theme de combat

[1]-Thème "Au bord de la mort"

Métiers secondaires :

  • Lethan a apprit la forge en tant que métier courant, ne sait-on jamais, il n'est pas un expert mais sait fabriquer des objets corrects, et notamment le Mithril, comme le reste des forgerons de sa race, il semble avoir une certaine affinité avec ce métal.
  • Ayant passé plusieurs années de sa vie dans le monastère de Tirisfal, Lethan possède une base d'éducation d'érudit, il sait lire, écrire, compter et un tas de choses de savants ! Il connait aussi beaucoup d'histoires.
  • Ayant du travailler manuellement durant toute sa vie, que ce soit au monastère, à la guerre pour rafistoler son matériel, ou dans ses voyages, il sait bricoler du matériel, du moins quand il en a le temps et les matériaux.

Coutumes :

  • Lethan est connu pour porter la plupart du temps une capuche, celle-ci n'étant pas juste décorative. Elle est pour lui le symbole de l'anonymat. Il accomplit sa mission avec une capuche, ce qui signifie pour lui qu'il faut garder en mémoire le tabard qu'il portait, et non on visage. Car il rend justice pour la Lumière et non pour sa gloire personnelle.

Compagnons :

  • "Fraan Ecu-de-Montagne ? C'est un ancien ami. Un vieux nain maître des armes, assez entêté mais sage et courageux. Nous nous connaissons depuis l'époque du grand Cataclysme et il a toujours été loyal à la cause commune. Par contre, il prend la porte de gauche."
  • "Arvald Bliwing est un jeune barde et voleur à qui nous avons donné une chance, il est utile, mais terriblement bavard, et il a la fâcheuse tendance de retoucher ce qu'il entend."
  • "Je possède deux chevaux, le premier est Gobel, un cheval blanc de pure race. C'est un destrier né et élevé dans la main de Tyr. Ce destrier m'a servi lors de nombreux combats. Souvent armuré de quelques plaques fines au niveau de la tête, de la nuque et de l'avant, le reste est protégé par des draps de tissu, ou de mailles."
  • "Le second cheval est Pepito, un pinto assez jeune et encore neuf, prêt à mener de nombreuses charges. Pepito aime beaucoup le cacao."
  • J'ai trouvé "Sauvage" en Hautebrande, je l'ai approché, lentement, et nous avons de suite sympathisé. C'est un cheval sauvage, de grande taille et puissant, bien qu'il ait du mal à s'y faire avec la civilisation.